Terreur nocturne ? Le remède, la sieste !

La terreur nocturne est un phénomène psychologique très surprenant ne relevant pourtant pas de la science-fiction. A peine endormis, l’enfant s’assoit brusquement sur son lit et pousse un cri de terreur. Les yeux grands ouvert et fixant le vide, il hurle et se débat lorsque l’on tente de le calmer. La crise peut durer jusqu’à 20 minutes, puis l’enfant se rendort et s’apaise de lui-même. Au réveil, il n’a aucun souvenir de ce qui s’est passé.

Inutile de préciser que ses parents sont en général totalement désemparés et ne comprennent rien à la situation.

Et pour cause ! Comment expliquer qu’un petit de 4 ans se réveille au beau milieu de la nuit en hurlant sans en garder le moindre souvenir ?

La crise survient lors de la deuxième phase du sommeil, la phase de sommeil lent profond. Elle se caractérise par un rythme cardiaque faible, une respiration lente et régulière. La température corporelle diminue tandis que l’activité musculaire et les mouvements oculaires disparaissent.

Subitement, la crise survient et le scénario s’inverse : Le rythme cardiaque augmente, l’enfant est agité et a du mal à respirer. Il ne répond plus à son prénom et ses yeux vides écarquillés semblent fixer un point précis.

D’après les spécialistes, cette crise n’est que l’expression d’une transition difficile entre le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal. En effet, durant le sommeil paradoxal, le cerveau est aussi éveillé qu’en plein jour. Aussi, c’est la phase ou le cerveau rêve, les muscles sont « paralysés » afin de réaliser aucun mouvement.

Qu’est ce qui est à l’origine de cette crise étonnante ?

Sachez que les terreurs nocturnes sont des phénomènes rares qui touchent chez les jeunes enfants et notamment les garçons. Elles sont bien plus rares encore chez l’adulte.

Un trouble dans la vie de l’enfant tel qu’une phobie, la mort d’un proche ou le divorce. (De ses parents pas le sien).Mais aussi un manque de sommeil obligeant l’enfant à allonger la durée de son sommeil lent profond. Notons que les terreurs nocturnes apparaissent vers l’âge de 4 ans au moment de l’arrêt des siestes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Replies to “Terreur nocturne ? Le remède, la sieste !

  1. J’ai 27 ans et j’en ai encore 🙂
    Enfin la ça fait quand même un bout de temps que ça ne m’est plus arrivé.
    Mes terreurs nocturnes ont toujours un lien avec les araignées. J’ai une terrible phobie depuis petite, je n’arrive même pas à regarder une image sans avoir une crise de panique.
    La papa de mes enfants avait très peu quand j’étais enceinte.
    Quand ça m’arrive je hurle, je bondit du lit et cours hors de la chambre pour échapper à ces fameuses araignées. Il me disait alors à juste titre que c’était super dangereux et que je pouvais tomber ou me faire super mal.
    J’ai ces terreurs depuis toute petite et je n’ai jamais su comment y remédier.
    Ca fait quelques mois que j’ai l’impression que ma phobie se calme. Je ne fais plus de crises d’angoisse en voyant une image (ou pas toujours)
    Je pense que le fait de vivre seule avec les enfants depuis 2 ans m’aide, parce que du coup je suis obligée d’y faire face.

    1. Ah vraiment ? Je pensais que c’était les enfants exclusivement 😮 Ah d’accord c’est lier à une autre phobie! Tant mieux pour vous si ça va mieux c’est vrai qu’avec des enfants ça ne doit pas être simple…

Laisser un commentaire